J’apprends avec une très grande joie que mon poème Remonter l’effluve (écrit en hommage à ma maman) a remporté le premier prix du concours « Mes racines » 2015 organisé par l’association Les Sens Retournés présidée par Nathalie Dhénin.

Je vous en offre lecture 😉

Remonter l’effluve

Comme j’aimais jadis, quand j’étais un enfant
Entrer dans la cuisine pour vous embrasser, maman
Lorsque auréolée de tant d’odeurs divines
Vous caressiez les anges, les mains dans la farine

Alors, en mon cœur germaient, mille et un poèmes
Et dans un élan pâmé, mes bras à votre cou
Je posais mon sourire, là, sur votre joue
Caressant, comme pour vous dire : je vous aime !

Encore aujourd’hui, lorsqu’au hasard des visites
Vous voyant aux fourneaux, où fume la marmite
Espiègle, j’approche à pas de loup, et par jeu
Dénoue le tablier en tirant sur son nœud

Á tenir ces doux liens, serrés entre mes poings :
Ainsi que deux souches m’enracinant, soudain
Il se greffe en mon âme, le pays, la culture
Que j’avais cru fuir, en partant à l’aventure

Que du four s’échappe un fumet, et j’y voyage !
Humant cet effluve, remontant le passé :
Le fleuve du souvenir, me revient l’image
De ces tôt matins, quand assis à vos côtés

Je regardais vos doigts fins, pétrir dans l’aurore
Pour donner naissance à la brioche dorée
Où, joyeux, j’enfonçais mes dents de mirliflore
Pour mieux de ses miettes, empocher l’éternité !

Hélène Duc, 2015.

© Hélène DUC. Tous droits réservés.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s