[Chronique de blog] Une goutte de trop chez les Éditions Entrou’vert 

Merci beaucoup au blog Des encres sur le papier pour ce premier retour très positif sur le recueil collectif Une goutte de trop à paraître prochainement chez Entr’ouvert et sur ma nouvelle « La traque ».

une goutte de trop

Une goutte de trop

Auteurs : Collectif
Genre : Recueil de nouvelles

Avez-vous déjà eu la sensation que votre vie était toute tracée avant même que vous n’en ayez écrit les pages ? Avez-vous déjà été hanté par la réalisation d’une tâche dont personne d’autre ne se serait occupé ? Il ne faut des fois pas grand-chose pour faire basculer une vie. Une goutte de trop et la frontière entre ombre et lumière disparaît. Un simple parapluie ne suffit pas toujours à se protéger de la tempête.

Avant de faire un rapide avis sur chaque nouvelle, il faut que je précise qu’un point commun les relie toutes.  En effet, chaque auteur devait inclure un parapluie rouge dans son histoire. Cela n’est guère compliqué de placer un objet aussi quelconque dans une histoire, certes, mais je trouve vraiment intéressant  de voir comme il entre en compte dans les nouvelles. Le recueil « Une goutte de trop » s’ouvre avec « La petite fille du lac » d’Isabelle Haury.  Bien que dans l’ensemble l’histoire soit « banale », elle est efficace et la fin très bonne.  « Au premier regard » et  » Tamara » sont des nouvelles vraiment très sympathiques,  mais elles ne m’ont pas transporté plus que ça. J’ai cependant aimé me plonger dans l’univers des auteurs. « Mise en abyme » est vraiment très étrange, un peu haletant, ce qui est très bien pour une nouvelle. La nouvelle qui, pour moi, sort du lot est « Âme vitam aeternam » de Jennifer Didi. Diabolique à souhait, j’ai vraiment été terrifié par cette histoire. Concernant « Horreurs luisantes, monstres d’enfants », « Sang-froid » et « La traque »  elles sont toutes trois très bien écrites, haletantes, avec de supers fins. Concernant « Pas seulement la pluie », je m’attendais vraiment à une autre fin, mais j’ai trouvé le déroulement de l’histoire original.  En résumé, un très bon recueil de nouvelles avec des histoires, dans l’ensemble,  sur un même pied d’égalité. Plusieurs genres se côtoyant dans « Une goutte de trop », bon nombre de lecteurs devraient trouver ici leur compte.

Chronique à retrouver ici http://des-encres-sur-le-papier.weebly.com/collectif.html

Publicités

[Parution à venir] Une goutte de trop chez les Éditions Entrou’vert 

une goutte de trop

J’ai l’immense plaisir de vous présenter le recueil Une Goutte de Trop des Éditions Entrou’vert dans lequel ma nouvelle pour adultes La traque sera présente !
Disponible prochainement…

Quatrième de couverture

« Avez-vous déjà eu la sensation que votre vie était toute tracée avant même que vous n’en ayez écrit les pages ?
Avez-vous déjà été hanté par la réalisation d’une tâche dont personne d’autre ne se serait occupé ?
Il ne faut des fois pas grand-chose pour faire basculer une vie. Une goutte de trop et la frontière entre ombre et lumière disparaît.
Un simple parapluie ne suffit pas toujours à se protéger de la tempête. »

[Prix & distinctions] Prix remporté au 29ème concours de Haïku de l’Ambassade du Japon du Sénégal

Encore une merveilleuse nouvelle en ce jour : je viens d’apprendre par Monsieur Mouhamadou CISSE qui travaille à la Section Culturelle et d’Information à l’Ambassade du Japon au Sénégal que j’ai remporté un Prix Spécial pour la participation étrangère au 29ème concours de Haïku de l’Ambassade du Japon du Sénégal !
Je n’en reviens pas ! Je suis vraiment surprise et très heureuse !

[Parution] Anthologie collective Tant que le loup n’y est pas chez Otherlands

Loup
C’est avec un immense plaisir que je vous informe de la sortie de Tant que le loup n’y est pas, recueil de nouvelles fantastiques/horreur paru dans la collection Otherlands Continuum, composé de six nouvelles sur le thème du loup sous toutes ses formes. Vous pourrez, entre autres, y retrouver ma nouvelle Loup où es-tu ? en compagnie des excellents textes suivants :
 
– Marie Loresco, avec Givre et sève.
– Béatrice Ruffié Lacas, avec Elle.
– Barnett Chevin, avec Dépression.
– Loic Lendemaine, avec Les enquestres de Messire Fulbert : Lupus Dei.
– Sylvain Lamur, avec La chanson de Madiel.
 
Résumé
Six auteurs francophones de la nouvelle génération d’auteurs SFFF vous présentent leur vision du monde des loups : communs, garous ou maudits, ces Canis Lupus vous emmèneront au plus profond de vos cauchemars…

Fiche détaillée du produit

ISBN 9782797300464

Édition :première édition

Éditeur Otherlands

Publié 1 mai 2016

Langue Français

Pages 114

 

Pour le commander au prix MORDANT de 6,10 euros, c’est ici que ça se passe http://www.lulu.com/…/tant-…/paperback/product-22673486.htm
 
Et en plus la couverture est magnifique 😀

[Sélection] Un lointain souvenir de peau prochainement publiée

 

la photo de profil de Editions Les Occultés

Ravie de faire partie des onze auteurs sélectionnés pour l’anthologie sur le thème de la folie des Éditions Les Occultés avec ma nouvelle Un lointain souvenir de peau.

J’’y serai entourée de dix autres auteur(e)s talentueux :

– Odile Kennel

– Chris vilhelm

– Jon Ho

– Gabrielle Staelens

– Christophe Esnault

– Hélène Duc

– Lou Sully

– John Steelwood

– Jeanne Sélène

– Stef Mortimore

– Françoise Grenier Droesch

Le mois d’avril finit très bien J