Merci à Michèle Harmand pour cette très belle recension de mes recueils de haïkus Le silence de l’autre rive et Égarer la lenteur parus aux éditions Unicité. J’en suis très touchée. Merci !

Je cite les gentils mots de Michèle :

Difficile de ne pas aimer ces deux recueils d’Hélène Duc, parus aux Editions Unicité : Le silence de l’autre rive (haïkus) et Égarer la lenteur (haïkus, senryûs et brefs). Des images inventives, des rapprochements inattendus voire audacieux, des jeux de mots, de l’humour, de l’émotion et, au final, une belle poésie, qui étonne et enchante le lecteur. A lire et à relire pour un plaisir renouvelé.

Extraits :

Le silence de l’autre rive :

girouette envolée –
dans la maison une odeur
de coq au vin
*
printemps proche –
j’ôte des chaises
un frisson de jonquilles
*
première tonte –
partout le vent se fait
souffleur de vert
*
déclin bleu du soir –
mon ombre écoute
les voisins s’incendier
*
chemin forestier –
j’allège le silence
de quelques cèpes

Égarer la lenteur :

noyau de cerise
du bout de la langue
la forme du nuage
*
matin d’équinoxe
le sursaut du grille-pain
déplace la lumière
*
route du cimetière
les essuie-glaces
de ton silence au mien
*
automne finissant
les pinsons se blottissent
dans leur solfège
*
veille de chimio
un sapin nu dépasse
du camion-poubelle

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s