[Sélection] Dix de mes haïkus retenus pour publication dans l’anthologie  » NUNA » à paraître prochainement aux Éditions Graines de vent

Encore une trés belle nouvelle en ce début du mois d’avril!

10 de mes haïkus sur le thème de la terre seront à découvrir dans l’anthologie  » NUNA », (Terre en langue inuit, mais aussi le rapport de l’homme avec son milieu naturel) à paraître prochainement aux Éditions Graines de vent.

Publicités

[Parution] BALADE EN HAÏKUS AU QUARTIER LATIN aux Éditions Pippa

BALADE EN HAÏKUS AU QUARTIER LATIN

J’ai le plaisir d’y figurer avec quelques haïkus parmi une quarantaine de poètes.

Pour le commander : http://www.pippa.fr/BALADE-EN-HAIKUS-AU-QUARTIER-LATIN

Anthologiste : Chapouthier Georges

Illustratreur : Moreau Louis

11,5 x 18 cm – 77 pages
N° ISBN : 978-2-37679-025-9
Sortie : Juin 2019
Prix : 15 €

BALADE EN HAÏKUS AU QUARTIER LATIN
Ouvrage collectif coordonné par
Georges Chapouthier

Illustrations de Louis Moreau

LE SUJET

Balade en haïkus au Quartier Latin est un recueil de poésie né d’une alliance entre le haïku et l’un des quartiers les plus emblématiques de la capitale française.

Cette « balade » est une immersion au cœur du Quartier Latin, entre rêveries et souvenirs, rues fantasmées et réalité.

À la découverte de ce recueil, le lecteur sera plongé dans les méandres du Quartier Latin, ses monuments et son histoire.

L’ARGUMENTAIRE

Ce recueil promène le lecteur à travers de nombreux thèmes aux tonalités changeantes. Du paisible Jardin du Luxembourg aux « souvenirs de révoltes » estudiantins, c’est une invitation à découvrir les multiples facettes du Quartier Latin au fil des pages de ce livre. « …c’est par des haïkus que de nombreux auteurs francophones ont exprimé leurs souvenirs du Quartier Latin. Le parcours poétique présenté dans ce livre s’effectue autour des illustrations de Louis Moreau qui a su, en quelques traits, brosser l’atmosphère de différents endroits du quartier et donner ainsi une sorte d’image graphique du haïku et de son vécu existentiel. » (Extrait de la préface de Georges Chapouthier)

LE COLLECTIF D’AUTEURS

Les auteurs de ce recueil, dont certains haijins connus du grand public, ont en commun l’amour du Quartier Latin, de ses rues, de ses places, de sa population et de son histoire. Georges Chapouthier, qui a coordonné cet ouvrage, a passé presque toute sa vie au Quartier Latin où il fut successivement écolier, lycéen, étudiant à Jussieu, chercheur scientifique au CNRS et retraité. Il est aussi connu pour son activité poétique sous le pseudonyme de Georges Friedenkraft.

L’ILLUSTRATEUR

Louis Moreau, ancien étudiant aux Beaux-arts de la Haute École des arts du Rhin et à l’école Olivier de Serres, met son goût pour l’art au service de la poésie. Il a illustré Éventail de haïkus et Les murs obliques aux Éditions Pippa. Louis Moreau travaille au sein du collectif Patrie Couscous, avec lequel il a pu réaliser en 2018 un voyage au Mexique et rapporter sa première exposition à Paris.

Mes haïkus retenus pour Quartier latin
jardin du Luxembourg
le temps d’un selfie
les touristes statufiés
Montagne St-Geneviève
mon ombre plus lente
que le papillon
Square Paul Painlevé
des touristes japonais
baguette sous le bras
Caveau de la Huchette
huit générations de doigts
sur les saxophones
Shakespeare and co
la reliure fatiguée du livre
de remise en forme
Notre-Dame de Paris
le fracas de la giboulée
Quasimodo, peut-être ?

[Nomination] Prix Rosny 2019 avec ma nouvelle Une livraison explosive

Jolie nouvelle.

Ma nouvelle Une livraison explosive in Dimension Aéropostale figure dans la catégorie nouvelles de ce prix littéraire !

Votez pour moi en suivant ce lien 😉 !

https://www.noosfere.org/rosny/

On peut voter pour 5 titres différents pour chaque catégorie : roman, nouvelle ).

DUC Hélène : Une livraison explosive (in Dimension Aéropostale, BLACK COAT PRESS),

[Parution] Rallumer les étoiles – poésie symboliste, anthologie collective de tankas et tanka-prose, aux éditions du Tanka Francophone

Vient de paraître aux éditions du Tanka Francophone Rallumer les étoiles – poésie symboliste dont j’ai l’honneur de figurer au sommaire avec plusieurs textes. L’occasion de découvrir de très beaux tankas et tanka-prose symbolistes.

Résumé

Un collectif de poètes francophones est parvenu à une profonde connivence des idées et des sentiments à partir de tankas et de tanka-prose sur les traces du symbolisme.
Le symbolisme en littérature est l’association de deux réalités pour produire un signe nouveau, par des symboles verbaux. C’est une transposition en une image concrète de réalités abstraites (allégorie). Mais il crée aussi des analogies suggestives, il évoque les choses au moyen des sensations et des impressions qu’elles provoquent, pour en montrer l’essence spirituelle.

Rallumer les étoiles
Collectif francophone
Sortie : février 2019
Prix : 15 € ou 20 $ CAD
ISBN 978-2-923829-37-1

Pour commander : http://www.revue-tanka-francophone.com/editions/catalogue_editions_tanka.html#Rallumer_les_%E9toiles

[Parution] Océans de demain aux Éditions des Embruns

Je suis heureuse de vous annoncer la sortie de l’ouvrage collectif Océans de demain aux éditions des embruns, réunissant plus de 40 contributeurs de tous âges et de tous horizons. 200 pages de rêves, d’aventure, de photographies, de poésie, d’œuvres originales pour la défense des océans.

Les droits d’auteurs sont reversés à l’association @cetasea pour la défense des mammifères marins.

Pour une belle cause, pour soi ou à offrir… N’hésitez plus.

Pour commander : c’est par là : https://editions-des-embruns.fr/catalogue.html#!/products/océans-de-demain 🙂

[Parution] Revue Gong n°62 Janvier-Mars 2019

Vous pouvez y retrouver, Pp. 34-35, mon entretien avec Jean Antonini autour de la parution de Mélancolune, mon quatrième recueil de haïkus inédits sorti aux Éditions AFH et offert aux abonnés de la revue Gong avec le numéro d’hiver.
Jean qui, par ailleurs, me fait l’honneur de citer, P. 41, l’un de mes haïkus retenus dans l’anthologie Un haïku pour le climat, paru récemment chez L’iroli en partenariat avec l’AFH et le CLER :

pollution mondiale
chaque jour faire l’effort
d’une robe à fleurs

Un très grand merci également aux membres du jury de ce numéro 62 consacré au thème ÉCRIRE pour avoir sélectionnés 3 de mes haikus sur le sujet dans la rubrique MOISSONS, page 46.

Parmi eux :

d’un ancien haïku
retravaillant la césure
la lune au carreau

[Chronique de blog] Nouvel avis très élogieux sur « Un Noël sous le sang » par le blog Évasions Littéraires

Merci beaucoup au blog Évasions Littéraires pour cette superbe critique !

Auteur: Collectif

Editions: Evidence Editions (Clair-Obscur), 2018

Nombre de pages: 288

Quatrième de couverture:

Ah Noël !Noël et ses guirlandes, son sapin, la famille, les cadeaux, les rires, la joie… Mais êtes-vous sûrs que derrière certaines portes se déroulent les mêmes festivités qu’autour de votre table ? Quand la décoration prend une teinte rouge sang, ce n’est pas toujours le signe qu’un vieux monsieur vient manger ses cookies !
Dix auteurs vous racontent leurs histoires de Noël et soyez certains d’une chose… la fin ne sera pas heureuse !

Remerciements:
Je tiens à remercier chaleureusement Evidence Editions de m’avoir permis de découvrir ce recueil.
Avis:
Voilà un nouveau recueil de nouvelles de chez Evidence Editions et une fois de plus j’ai fait de belles découvertes livresques! J’adore ces ouvrages qui regroupent plusieurs auteurs et qui nous permettent de découvrir de nouvelles plumes. Cela donne envie chaque fois de retrouver ces auteurs dans d’autres histoires, surtout que les récits proposés ici sont glaçants, flippants et parfois bien glauques, exactement ce que j’adore !

« Les cadeaux de Dolly » commence ce recueil de façon bien sanglante et cette nouvelle n’est pas à mettre entre toutes les mains. Elle donne le ton de cet ouvrage et nous plonge dans la vie d’artiste de Dolly qui va se retrouver au centre d’une affaire bien étrange et très glauque. J’ai adoré le rythme qui est effréné et qui nous emmène vers une conclusion à la hauteur de l’histoire. Un pur régal !

La suivante, « Post-partum » est plus triste et nous présente un couple qui essaie de surmonter la perte de son enfant. Le destin va leur offrir une opportunité inattendue et qui va faire totalement chavirer ce couple déjà tellement ébranlé. Si j’ai vu venir une partie de l’histoire, le retournement final m’a totalement prise au dépourvu. Cette nouvelle est géniale et glaçante à souhait !

« Glacial » raconte la fuite d’un assassin après le crash de l’avion qui devait l’emmener en prison. Mais le destin va lui réserver une drôle de surprise, enfin drôle façon de parler… Ou quand le hasard nous fait prendre un chemin imprévu. Cette nouvelle est à nouveau très rythmée et sans temps mort, un régal.

La suivante, « Mon papi à moi », commence de façon douce avec des retrouvailles familiales pour Noël. Mais l’auteur nous réserve des surprises sanglantes et flippantes, de quoi nous plonger dans un enfer que nous n’avons pas vu venir. Un régal, même si elle aurait mérité une fin plus développée, car nous ne savons pas ce qui a conduit notre personnage sur cette pente.

« Double éclat » nous emmène dans une autre réunion familiale qui va virer à l’enfer, où quand les rancœurs refont surfaces et que les règlements de compte prennent le pas sur la gentillesse de façade. J’ai adoré cette histoire pleine de rebondissements qui est glaçante et qui ne nous épargne rien. La fin m’a totalement surprise et a su me prendre totalement au dépourvu, la classe !

Celle qui m’a le moins convaincue est « Christ délavé ». Si l’idée de départ était très bonne, j’ai eu du mal à m’y retrouver dans la structure de la nouvelle et à bien comprendre les tenants et les aboutissants de cette histoire.

« La voix » m’a aussi un peu déstabilisée et j’ai été moins emportée par cette proposition, même si les frissons sont bien présents. La fin soulève beaucoup de questions et j’aurais aimé avoir plus de réponses avec un récit plus développé.

La suivante, « Docteur K », part d’une idée de base qui n’est pas nouvelle mais que j’adore, pour nous conduire vers une fin étonnante et flippante. Dommage que la conclusion soit un peu trop rapide car vu la qualité de la nouvelle, l’histoire aurait gagné à être un peu plus développée, d’autant plus que les personnages sont passionnants à suivre.

« Plaisir d’offrir » est empreinte d’un humour noir bienvenu et qui fait sourire tout en nous faisant grincer des dents en même temps. Je n’ai rien vu venir dans cette histoire et je l’ai trouvée tout bonnement délectable! Mais quelle fin! Bravo à l’auteur!

Enfin la dernière nouvelle, « Alors il n’y a plus que le noir… », est extrêmement bien ficelée et bien pensée et aurait pu se décliner sous forme de roman, tellement l’histoire pourrait être digne des grands romans d’horreur. J’en ai frissonné de plaisir!
Photo

En bref, ce recueil a tenu toutes ses promesses et je me suis régalée durant sa lecture! Alors ne manquez pas l’occasion de le découvrir!

Lien de l’article : https://evasionslitteraires.weebly.com/romans/un-noel-sous-le-sang

[Chronique de blog] Une excellente critique de mon roman jeunesse fantastique Des voisins d’Enfer par Françoise Grenier Droesch

Merci infiniment à Françoise Grenier Droesch pour ce superbe retour critique sur mon nouveau roman jeunesse fantastique Des voisins d’Enfer paru en juillet dernier dans la collection Farfadet d’Évidence Éditions. Je n’ai pas les mots pour dire mon émotion sincère et ma profonde gratitude devant une telle avalanche de compliments 😀

L’avis de Françoise :

Il y a déjà plusieurs mois que j’ai terminé ce petit roman jeunesse. Je vous le recommande chaudement. La plume de l’auteure nous emmène au cœur d’un problème de voisinage pour le moins inquiétant. Lukas, jeune garçon de 13 ans qui accompagne son père afin de faire cesser le vacarme continuel de cette famille nouvellement installée en face de chez eux ira de surprises en frissons ! Déjà leur nom de famille « Báthory » et l’annonce dès les premières pages de leur appartenance à une lignée de sorciers célèbres donnent à penser qu’il n’est pas prudent de s’aventurer en pleine nuit dans leur propriété maléfique…

Tout l’art d’Hélène Duc consiste à divertir de jeunes lecteurs avec les codes d’une littérature plus exigeante. Elle y réussit avec un talent certain qui m’a fait passer un excellent moment malgré mon grand âge. Les péripéties s’enchaînent sans temps mort et la fin m’a agréablement surprise car je ne me doutais pas du tout de ce retournement de situation.

Si vous avez des enfants en âge de lire, offrez-leur ce petit bijou d’intelligence et d’imagination qui les emmènera hors de leur cadre habituel. Une belle expérience de lecture enrichissante pour un petit prix.

Adapté aux lecteurs dyslexiques par la police de caractère, ce titre a toutes les qualités d’un bon roman jeunesse mêlant la vie réelle et le paranormal.

Lien de l’article : http://francoisegrenierdroesch.over-blog.com/2019/01/des-voisins-d-enfer-helene-duc-chez-evidence-editions-collection-farfadet.html