[Critique/Recension] DIMENSION MEURTRES IMPOSSIBLES chez RIVIÈRE BLANCHE par Françoise Grenier Droesch

Merci à Françoise Grenier Droesch pour cette excellente critique/recension de cette anthologie de très grande qualité

Illustration de WAHYA pour la couverture de ces 17 meurtres
Illustration de WAHYA pour la couverture de ces 17 meurtres

Illustration de WAHYA pour la couverture de ces 17 meurtres

Ce livre est fait pour vous si vous aimez Agatha Christie, Sir Arthur Conan Doyle, Gaston Leroux, les Harry Dickson de Jean Ray, c’est à dire des enquêtes à mener avec quelques indices données par le narrateur au cours du récit. Si vous découvrez le coupable avant la fin, bravo !  La tâche est ardue et ici, chaque histoire m’a bien laissée perplexe tant l’intrigue me paraissait impossible à démêler…

Sur la corde raide d’Hélène Duc. Je n’ai eu aucun mal à me passionner pour ce savoureux huis-clos grâce à la facilité de l’auteur à créer une ambiance digne des meilleurs romans d’Agatha Christie. Les détails comptent beaucoup dans le plaisir de la lecture; je me suis laissée entraîner facilement. En plus la principale héroïne, Mrs Goodfellow joue la parfaite ingénue jusqu’au bout. Une pointe d’ironie bienvenue traverse par moment le texte, ce qui donne une respiration à l’ensemble assez oppressant par ailleurs. Parfaite petite histoire pour moi.

Pour conclure, j’ai trouvé que ce recueil soigné, apportait par le biais de chaque nouvelle une facette de l’ignominie humaine, de sa capacité à concevoir des plans machiavéliques pour parvenir à ses fins lorsque son intérêt égoïste domine. Souvent afin de supprimer un gêneur.

Je n’ai pas boudé mon plaisir et je remercie tous ces auteurs talentueux ainsi que les anthologistes qui m’ont permis de lire ces histoires à tiroirs qui constituent une vraie énigme pour moi. Comment font-ils pour concevoir de tels scénarios, si complexes parfois. Bravo !

Lien d’achat : http://www.amazon.fr/Dimension-Meurtres-Impossibles-Philippe-Pinon/dp/1612275346

Ou sur Rivière Blanche : http://www.riviereblanche.com/collection-fusee-f48-dimension-meurtres-impossibles.html

Pour lire cet article dans son intégralité : http://francoisegrenierdroesch.over-blog.com/2017/01/dimension-meurtres-impossibles-chez-riviere-blanche-presentee-par-philippe-pinon-et-seleyne-meynier.html

 

 

 

 

 

 

 

commentaires

Présentation

  • Blog : Le blog de francoisegrenierdroesch auteur fantastique
  • Le blog de francoisegrenierdroesch auteur fantastique
  • Description : Je mettrai mes essais littéraires, mes coups de coeur, des liens vers mon roman fantastique  » LE PIANO MALÉFIQUE  » car je me suis découvert une passion pour l’écriture alors que jusque là, je dessinais et gravais. Mais, je suis enseignante et donc, j’ai peu de temps à consacrer à ce blog, ne m’en voulez pas d’être parfois longtemps absente ! Du Cauchemar au rêve, il n’y a qu’un livre ! ( La Confrérie de l’imaginaire )
  • Contact
  • Name : francoisegrenierdroesch
  • D'abord, j'ai toujours dessiné,( mon père étant peintre d'aquarelles superbes sur le vieux Troyes et œuvrant pour les Bâtiments de France comme adjoint d'architecte, j'ai hérité de son don pour le dessin ).Des rêves/cauchemars traînent dans
  • À Propos : D’abord, j’ai toujours dessiné,( mon père étant peintre d’aquarelles superbes sur le vieux Troyes et œuvrant pour les Bâtiments de France comme adjoint d’architecte, j’ai hérité de son don pour le dessin ).Des rêves/cauchemars traînent dans

Texte Libre

Recherche

 

[Parution] L’anthologie Dimension Meurtres impossibles enfin disponible

12734279_818345331624914_2872569706864995854_n

L’anthologie Dimension Meurtres Impossibles est disponible chez Rivière Blanche !
Passez vite commande ! Ma nouvelle Sur la corde raide y figure en compagnie de seize talentueux auteur(e)s.

Philippe Pinon & Sélène Meynier
Fusée 48. Dimension Meurtres Impossibles
ISBN-13: 978-1-61227-534-5
416 pages

Illustration: Wahya

TABLE DES MATIERES:
Préface de Philippe Pinon
Stéphane Lesaffre : Le Dernier verre du pirate
Romain Bastide : Les Demoiselles d’Angély
Hélène Duc : Sur la corde raide
David Verdier : Le Fantôme sur le balcon
Sophie Carstene : Et pour quelques millions de trop
Corinne Toupillier : L’Envers du décor
Sylvain Boido : Meurtre en altitude
JB Leblanc : Meurtre en chambre close
Lenny Roy : Meurtre en Amour mineur
Stéphanie Soban : Proprement mort
Lionel Belin : Saul Harker prend l’air
Patrice Vincent : Suicide illusoire
Philippe Dessaint : Le vol noir du Dragon
Christophe Dolhent : Home Sweet Home
Nicolas A. Pages : La Bombe, Le Flic et le Puant
Bruno Pochesci : Dix Petits Warps
Nick Arsen : Sommeil rouge

Anthologie présentée par Philippe Pinon & Sélène Meynier

Le Whodunnit. Mais qu’est-ce donc que ce terme étrange ? Allons donc chercher une définition : Le whodunit ou whodunnit (de l’anglais « Who [has] done it ? » c’est-à-dire « qui l’a fait ? ») est devenu synonyme du roman d’énigme classique du début du XXe siècle, appelé aussi roman problème ou roman jeu. Ce roman de détection est une forme complexe du roman policier dans laquelle la structure de l’énigme et sa résolution sont les facteurs prédominants. Au cours du récit, des indices sont fournis au lecteur qui est invité à déduire l’identité du criminel avant que la solution ne soit révélée dans les dernières pages. L’enquête est fréquemment menée par un détective amateur plus ou moins excentrique, par un détective semi-professionnel, voire par un inspecteur de la police officielle.

Le roman de type « mystère en chambre close » est une forme particulière de « whodunit » et renvoie à une énigme où la victime aurait été tuée ou agressée dans un local apparemment étanche dont le coupable se serait échappé de façon irrationnelle. En principe, le lecteur doit disposer des mêmes indices que l’enquêteur et donc des mêmes chances que lui de résoudre l’énigme, l’intérêt principal de ce genre de romans étant de pouvoir y parvenir avant le héros de l’histoire.

Ce genre de littérature est tombé en désuétude depuis pas mal de temps. Aujourd’hui, les intrigues des polars et des thrillers sont construites de façon bien différente. Les récits sont très rythmés, l’action y est souvent plus présente, et les histoires, si elles sont tout autant passionnantes, sont architecturées autrement. Le policier à énigmes se meurt lentement.

Cependant, dix-sept auteurs ont relevé le défi de remettre au gout du jour ces histoires. Dix-sept textes qui vous laisseront bouche bée. Dix-sept meurtres impossibles !