[Anniversaire de parution] La Geste de Foudrenacre chez RroyzZ Éditions

Il y a deux ans paraissait mon tout premier roman, La Geste de Foudrenacre chez RroyzZ Éditions.

Un roman jeunesse fantasy pour les lecteurs de 7 à 107 ans 😉

Pour les intéressé(e)s quelques exemplaires toujours disponibles chez l’éditeur donc dépêchez-vous de commander au prix de 13€ 😉

Résumé

Le trésor magique du Duché de Foudrenacre a disparu, volé par un dragon. Son contenu protégeait de la misère, de la souffrance et de la maladie.
Bathurst, le benjamin du Duc, se porte volontaire pour le récupérer.
Accompagné par le mage Elaurin et Thorn le ménestrel, il se lance dans l’aventure.
Mais le chemin est semé d’embuches et surtout, notre héros n’a aucune idée de l’endroit où il pourrait trouver ce dragon.

Parviendra-t-il à mener à bien sa mission ?

Lien d’achat :

http://www.rroyzzeditions.com/index.php?id_product=50&controller=product&id_lang=2

Publicités

[Parution à venir] L’anthologie « LA DISPARITION…Collectif de poètes francophones Tankas sans « e » aux éditions du Tanka francophone

la-disparition

Grand plaisir de vous annoncer la parution prochaine de « LA DISPARITION…Collectif de poètes francophones Tankas sans « e » qui contiendra trois de mes textes inédits.

Sortie Juin 2018

Prix : 15 € – 20 $ CAD

Pour commander :

http://www.revue-tanka-francophone.com/editions/catalogue_editions_tanka.html#la-disparition

Introduction par Patrick Simon

40 poètes de la francophonie ou francophiles ont écrit ici des tankas sans la lettre “e” sur les thèmes suivants : animal, minéral, végétal et des thèmes libres.

Il s’agit d’un lipogramme ; c’est un texte dans lequel l’auteur s’impose de ne jamais employer une lettre, parfois plusieurs. Se trouvent ainsi proscrits les mots qui contiennent cette lettre ou ces lettres. Nous avons suivi l’exemple du roman de Georges Perec La Disparition qui est entièrement écrit sans la lettre e.

Ce défi est comme ceux de l’OULIPO : OUvroir de LIttérature POtentielle. Ce groupe international de littéraires et de mathématiciens se définissant comme n’étant ni un mouvement littéraire, ni un séminaire scientifique, ni de la littérature aléatoire.
Comme pour le tanka, à partir de la contrainte se développe la liberté de créer.

Bonne lecture et bonnes découvertes !

[Article web] Retour en images sur la cérémonie de remise des prix de la 30ème Edition du Concours de Haïku au Sénégal

La cérémonie de remise des prix de la 30ème Edition du Concours de Haïku s’est déroulée le 24 janvier 2018 à la résidence de l’Ambassadeur du Japon au Sénégal. A cette édition, plus de 400 poèmes ont été proposés par des participants de 15 nationalités différentes.

Parmi les poèmes proposés, les membres du Jury ont choisi 5 poèmes de lauréats sénégalais et 3 poèmes des participants étrangers.

Je suis très heureuse et honorée d’en faire partie.Ret

Prix Spécial pour la participation étrangère:

Premiers papillons
le printemps danse déjà
sur toutes les fleurs

Lauréate:Madame Hélène DUC, France

Lien de l’article :

http://www.sn.emb-japan.go.jp/itpr_ja/00_000290.html

[Parution prochaine] Collectif senryus « L’OR DU REIN : L’HUMAIN CORPS ET ÂME » aux Editions Unicité

Joie je suis d’apprendre que je serai prochainement au sommaire du recueil collectif senryus « L’OR DU REIN : L’HUMAIN CORPS ET ÂME » illustré par Robert Gillouin à paraître vers fin avril aux Editions Unicité.

Merci à Danièle Duteil et à Daniel Py, prestigieux membres du jury de sélection de me faire ce joli bonheur !

[Publication] Revue Gong, n°59 (avril-juin 2018)

29872674_1993551277574144_4115252118511967624_o

Enchantée de figurer dans le numéro 59 (avril-juin 2018) de l’excellente revue Gong consacrée cette fois au lieu et à sa poétique avec 4 de mes haïkus :

Tout d’abord, un très grand merci à Jean Antonini d’avoir retenu un de mes haïkus dans sa sélection finale du NaHaiWriMo 2018. Je ne m’y attendais pas du tout, il y a eu tellement de jolies choses dans ce cru 2018 !

P. 41

rocking-chair
mon chagrin s’envole
peu à peu

Mais aussi dans la rubrique Moissons avec ces 3 tercets :

P. 45

Vieux-Montréal
le crépuscule se retire
dans l’odeur du fleuve

Tour Eiffel
son regard le long
de mon bas filé

Montmartre
l’artiste en fauteuil laisse
courir son pinceau

Merci beaucoup aux membres du jury de ce très beau numéro 59 : Janick Belleau, Monique Junchat et Christian Laballery.

[Prix & distinctions] Mon roman L’Élue du Dieu-Phénix, lauréat du Prix du Récit Fantasy 2018

29665441_1879521862060129_6593542003021683378_o

Une très belle nouvelle en ce jour de Pâques, je figure parmi les lauréats du Prix du Récit Fantasy 2018 avec mon roman L’Élue du Dieu-Phénix, suite à ma participation au concours littéraire sur le thème « Sacrifice » organisé par Fantasy-Éditions.Rcl.

Je remporte donc la publication de mon roman aux éditions Fantasy-Éditions.Rcl 🙂 

Petite capture d’écran-souvenir :

Capture

 

[Recension] Jolie critique de L’Instant Fugace 2 par le blog Les Belles Phrases

instant fugace 2

L’INSTANT FUGACE 2

Collectif

Jacques Flament Editions

En musique on parlerait d’une compile à laquelle ont participé divers interprètes mais, en l’occurrence, il s’agit de littérature, c’est donc un recueil que Jacques Flament a eu la bonne idée de produire en rameutant quatre-vingts auteurs gravitant autour de sa maison d’édition. Au cours de ma lecture, j’ai ainsi rencontré des amis que je connais depuis un bon bout de temps maintenant, comme Éric Allard qui a l’honneur d’introduire ce recueil avec son complice Denys-Louis Colaux, des gens que je connais un peu, des gens que j’ai déjà lus ailleurs, et beaucoup d’auteurs dont je n’avais même jamais entendu parler. Jacques Flament ne leur a imposé qu’une seule contrainte, celle de la longueur : une demi page par texte sachant que certains ont eu droit à deux ou trois contributions.

Apparemment, il leur a laissé la liberté du sujet, leur demandant simplement, comme il l’a écrit sur la quatrième de couverture de saisir l’instant fugace où l’inspiration submerge l’auteur, où la muse se fait trop pressante pour ne pas céder à son insistance.

« L’instant fugace, c’est l’urgence qui s’impose en quelques phrases, l’évidence du texte fugitif qui éclaire, questionne, étonne, déconcerte ».

Chacun a donc choisi son thème, son message, son image, sa réflexion… et étonnement, même s’il existe une grande diversité entre tous les textes proposés, certaines constances apparaissent comme un fil rouge qui relierait les muses de tous ces auteurs. Comme la fille qui « a coincé le billet le long de sa cuisse, entre la fatigue et la misère », bon nombre de textes évoluent entre cette misère et le désespoir, entre la fatigue et la tristesse, entre la solitude et la peur et entre la vieillesse et la mort qu’elle annonce. Il reste tout de même une place pour l’ironie, la fantaisie, le surréalisme voire le burlesque…

De même si chacun a son style, Terpsichore n’est jamais bien loin, soufflant l’inspiration du poète au creux des oreilles des auteurs pour donner la couleur, comme disent les musiciens, à ce recueil, une couleur agrémentée de jolies images, « Il fait nuit sur la ville. Il fait peur dans mon cœur », de formules de style bienvenue, « Partage de l’argenterie et des vieux griefs » et des raccourcis saisissants, « Le lendemain, il prit le train et descendit entre deux stations ».

Mais ce que je retiendrai avant tout, c’est que ces auteurs, et leur éditeur, sont des amoureux des mots comme l’a si bien écrit l’un d’eux à qui je laisserai ma conclusion :

« Ah tes mots ! Ils restent coincés dans ta bouche, tes mots. Tu les mastiques, tu les mâches, tu les mâchonnes et tu les mâchouilles … Tes mots, on dirait des oisillons cramponnés aux brindilles de toi qui n’osent pas sortir du nid douillet de ta pensée ».

Le livre sur le site des Editions Jacques Flament

L’INSTANT FUGACE 1

Lien de l’article

http://lesbellesphrases.skynetblogs.be/archive/2018/03/25/2018-lectures-printanieres-court-tout-court-8813866.html