[Sélection] Mon poème Vague à l’homme retenu pour publication

L’un de mes poèmes retenu au sommaire de la future anthologie Océans de demain aux Éditions des Embruns 🙂

37036471_455746328230582_767016395253743616_o

Publicités

[Sélection] L’Opéra du murmure sera au sommaire de Réalités, vol. 4

Folle de joie je suis, d’apprendre que ma nouvelle SF L’Opéra du murmure sera au sommaire de l’anthologie Réalités Volume IV, à paraître chez Réalités.Inc au premier trimestre 2019 (si tout va bien).

Merci beaucoup à l’auteure et anthologiste Tesha Garisaki pour cette belle surprise !

Au sommaire :

L’Opéra du Murmure, Hélène Duc
Fossiles, Renaut Ehrengardt
Le vrai Talent, Nicolas Sick
Margygr, Vincent T.
Cat Partridge, Gillian Brousse
Aubergiste, viens nous servir à boire, Olivier Boile
Stase, Camille Souribou
Le troisième Œil de Tengri, Vivien Esnault
Les Astroludes, Wilfried Renaut
Le maître de la Ruche, Romain Jolly

[Critique/Recension]« Chat » : Anthologie contemporaine de haïkus

Merci beaucoup à Danièle Duteil pour cette excellente recension de « Chat » : Anthologie contemporaine de haïkus.

COIN LECTURE, en direct depuis mon TGV Paris-Nantes du 12 juin

« Chat » : Anthologie contemporaine de haïkus coordonnée par Py Daniel et illustrée par Pouch François. Éditions Pippa, juin 2018. ISBN : 978-2-37679-014-3. Prix : 15,00 €.

Quoi qu’on en dise, le train a du bon ! Me voilà calée dans mon siège pour une durée de 2h 15 (normalement), juste le temps de savourer comme il se doit « Chatpouchpy » et de griffonner quelques commentaires.
Vous savez quoi ? J’ai commencé par une lecture des illustrations de l’ami Pouch qui décidément n’a pas son pareil pour croquer l’instant en mode humoristique. Cette phase a d’ailleurs débuté hier soir, en compagnie d’Arthur, 6 ans, qui a poussé quelques grands éclats de rire devant les chats amoureux, les voleurs de saucisses, les équilibristes sur les toits de la capitale…
Personnellement, je ne possède pas de chat. Je me contente des deux mistigris du voisinage, qui ont coutume de me gratifier de leurs hommages matinaux. Aucune de leurs mimiques ne m’échappe. Je suis donc, avec le collectif « Chat », en pays de connaissance.
Le recueil s’ouvre sur le chat purement domestique. Il apparaît dans le contexte familial, souvent fidèle compagnon des petits enfants. La gamelle et les jeux sont donc à l’honneur, coups de langue et bouts de ficelle allant bon train : dînette oubliée – /l e chat lape / une tasse de pluie – Virginie Colpart (Ninie Flambhaïku).
Bien sûr, il n’est pas envisageable, pour l’ami à quatre pattes, de se cantonner au cercle mesquin d’un quelconque domicile. Rien de tel qu’une bonne maraude alentours pour taquiner le merle ou flairer des odeurs prometteuses : sardines grillées / tous les chats du voisinage / rappliquent – Michel Duflo.
À moins qu’un irrésistible relent n’impose sur le champ une fouille minutieuse : matin radieux – / mouches et chats se disputent / les poubelles – Sarra Masmoudi.
Mais le chat est aussi un doux rêveur : le chat / à la fenêtre du salon – / nuit de pleine lune – Py Daniel,
un infatigable dormeur : feu de bois – / le chat lui aussi / s’étire – Annie Rozeron,
doublé d’un tendre poète et d’un fin mélomane : ma plume encrée crisse / sur la feuille de papier – / mon chat ouvre un œil – Joëlle Ginoux-Duvivier // comptant mes syllabes / la queue du chat / rythmiquement – Hélène Duc // tap tap tap / la queue du chat / et la pluie – Cristiane Ourliac.
Grand explorateur devant l’Éternel, l’ami à fourrure fait son miel de ses plus imprévisibles trouvailles : nouvelle retraitée / le chat dort / dans son cartable – Jacques Quach // Noël du chat – / cartons / et papiers cadeaux – Daniele Georgelin.
Facétieux, l’animal n’en respecte pas moins ses devoirs élémentaires envers sa progéniture : les yeux si doux / de la chatte allaitant / ses quintuplés – Sarra Masmoudi.
À qui sait pénétrer son regard, s’ouvre soudain un univers insoupçonné : un monde dans ses yeux / le chat / agrandit la maison – Philippe Macé // chatte grise – / toute la mer / dans les pupilles – Marlene Alexa.
On n’aurait encore rien dit du personnage si l’on omettait d’évoquer ses amours et ses escapades nocturnes : lune de givre – / à la recherche d’une partenaire / le chat de gouttière – Minh-Triết Phạm // il n’est pas rentré – / c’est la vieille armoire / qui miaule – Jacques Quach.

J’aurais pu citer encore beaucoup d’autres haïkus relatant les aventures de Minet, mais chut !

Je referme « Chat », rêvassant vaguement, un goût de trop peu sur la langue. D’ailleurs, il me reste encore du temps pour lire et relire. D’autant que le haut-parleur beugle une annonce inquiétante…

arrêt en pleine voie
les voyageurs miaulent
de lassitude

DD

[Parution] « Chat Pouch », l’anthologie collective de haïkus sur les chats aux Editions Pippa

La voici enfin qui pointe le bout de ses jolies moustaches frétillantes…

J’ai le plaisir de vous présenter l’anthologie collective de haïkus « Chat Pouch »

des Editions Pippa qui vient de paraître, coordonnée par Daniel Py et joliment illustrée par François Pouch.
Au sommaire : 152 haïkus de 34 auteurs francophones (France, Québec, Egypte, Espagne, Tunisie, Maroc, Vietnam, Roumanie).
Très honorée d’avoir l’un de mes tercets cité en 4eme de couverture :

l’année du tigre

le chat passe d’une tache

de soleil à l’autre

Hélène Duc

Caractéristiques techniques :

CHAT

Collectif d’auteur (e)s

Anthologiste : Py Daniel

Illustrateur : Pouch François

11,5 x 18 cm – 100 pages
N°ISBN :978-2-37679-014-3
Sortie : juin 2018
Prix : 15 €

Pour vous en pourlécher les babines et ronronner de plaisir, c’est ici qu’il faut cliquer :

http://www.pippa.fr/929-CHAT

[Parution] Sortie de l’anthologie CARRÉS POÉTIQUES 2 aux Editions Jacques Flament

Sortie de l’anthologie CARRÉS POÉTIQUES 2 compilant 80 textes de 80 auteur(e)s différent(e)s dont l’un des miens 😉 Un ouvrage alliant imagination, poésie et contrainte à découvrir sans tarder.

Carrés poétiques 2

ISBN : 978-2-36336-359-6
PAGES : 84
FORMAT : 145×145
PARUTION : 05/2018
COLLECTION : Hors collections
PRIX : 7 €

Pour le commander, c’est ici :
http://www.jacquesflamenteditions.com/339-carres-poetiques-2/

[Publication] Trois de mes tankas dans l’anthologie LA DISPARITION… Tankas sans « e », aux Éditions du tanka francophone

L’anthologie LA DISPARITION… Tankas sans « e » où je figure parmi un collectif de 42 poètes de la francophonie ou francophiles avec trois de mes tankas sans “e”, écrits sur les thèmes animal, minéral, végétal, (parution début juin) est déjà disponible à la commande. 😊

Pour se la procurer, c’est ici : http://www.revue-tanka-francophone.com/editions/catalogue_editions_tanka.html#Collectif_de_tanka-prose_et_ha%EFbun

[Parution] Anthologie collective « Le Sacrifice » chez Fantasy-Éditions.Rcl

Sortie prochaine de l’anthologie collective « Le Sacrifice », réunissant les lauréats 2018 du Prix du récit Fantasy. En ma qualité de lauréate du concours, j’ai l’honneur et le grand bonheur de figurer au sommaire avec mon texte L’élue du Dieu-Phénix 😊

Pour les intéressé(e)s, il est possible de me commander un exemplaire dédicacé 😉 N’hésitez pas à me contacter par message privé 😉

Le sacrifice

 

[Parution] « L’or du rein : l’humain corps et âme » disponible chez Unicité Edition

FB_IMG_1523453514934.jpg

Format : 15 x 21
Nombre de pages : 108
ISBN/EAN : 978-2-37355-201-0

14 euros

Pour le commander : http://www.editions-unicite.fr/auteurs/DUTEIL-Daniele/l-or-du-rein-l-humain-corps-et-ame/index.php

J’ai le bonheur de vous annoncer la parution de l’anthologie collective « L’or du rein : l’humain corps et âme » chez Unicité Edition. Bravo à Danièle Duteil, Daniel Py, Robert Gillouin et à tous les auteurs dont j’ai le plaisir de faire partie 😉

Le collectif L’or du rein : l’humain corps et âme s’appuie sur un genre littéraire venu du Japon, le senryû : poème comparable au haïku, de forme cependant plus libre, au ton humoristique ou satirique. Son sujet est l’humain.

Attentifs à tous les instants de la vie, les quarante-quatre haïkistes de ce collectif ont une conscience aiguë des maux qui agitent la société. Mais, loin de se laisser gagner par la morosité ambiante, ils se saisissent de la moindre cocasserie, s’empressant de tourner en dérision passes délicates et coups bas du destin. L’enfant qui s’écrie « Même pas mal ! », après une énorme chute, n’a-t-il pas déjà compris l’efficacité et l’effet salutaire d’un bon pied-de-nez adressé à la ronde pour conjurer un sort douloureux ?