[Chronique web ] Excellent retour sur ma nouvelle Désincorporation présente dans l’anthologie Il faisait presque noir parue chez Souffle Court Éditions

ilfaisaitpresquenoir

Mille merci à Françoise Grenier Droesch (auteure) pour cette recension très complète de l’anthologie Il faisait presque noir parue chez Soufflecourt Éditions 😊 et ces mots charmants pour ma nouvelle Désincorporation.

Son avis global sur l’anthologie

Petit livre intrigant qui dans l’ensemble ne m’a pas enthousiasmé à 100 %.

Certains textes m’ont paru hermétiques, peut-être parce que le thème : Hommage à Mary Shelley ne me parle pas, que la phrase récurrente : « Ah ! Que les sentiments des humains sont variables ! Et combien étrange est cet attachement que nous portons à l’existence ! » me sort de ma lecture à chaque fois ou presque, que certaines nouvelles trop bizarres ne me paraissent pas en adéquation avec l’idée que je me fais du sujet, cette femme écrivain, auteure du fameux Frankenstein ayant eu une vie mouvementée…

21 textes pour 285 pages au format mini (10,5 cm / 15 cm).

Son avis sur ma nouvelle

« Désincorporation » d’Hélène Duc fait partie de mes préférées. Déjà parce que le genre SF m’attire et le sujet très actuel, l’immortalité, me fait entrevoir une piste que je n’aurais pas imaginée moi-même. Le cadre, les personnages, le déroulé des actions très pertinentes et l’écriture très maîtrisée m’ont permis de m’évader tout en réfléchissant aux conséquences d’une technologie capable dans le futur de ce genre de prouesse.

Lien de l’article :

http://francoisegrenierdroesch.over-blog.com/2017/02/il-faisait-presque-noir-anthologie-hommage-a-mary-shelley-souffle-court-editions.html?utm_source=_ob_share&utm_medium=_ob_facebook&utm_campaign=_ob_sharebar

Publicités

[Chronique web] Critique de Désincorporation dans l’anthologie Il faisait presque noir

ilfaisaitpresquenoir

Quand en cherchant un truc sur Google tu tombes par hasard sur une superbe critique d’une anthologie collective (Il faisait presque noir parue chez Sozuffle Court) et qu’en plus ta nouvelle figure dans les coups de cœur de la lectrice/blogueuse ! Très contente de cette belle surprise 😉

Extrait :

Je vais donc ici, faire les rapides résumés de mes nouvelles coups de coeur du recueil. Les autres méritent amplement leurs lettres de noblesses, mais voici une simple question de sensibilité. J’espère, d’ailleurs, que cet échantillon vous donneras le goût d’Il faisait presque noir. 

A commander sur le site de Souffle-court éditions.

 Hélène Duc, avec Désincorporation est une excellente nouvelle de Science-Fiction, réflexion étrange et difficile mais très intéressante, dans une écriture très belle.

Je vous invite vraiment à le commander ici.

https://barauxlettres.wordpress.com/2017/02/06/il-faisait-presque-noir/

 

Bilan 2016

L’année se termine et avec elle la fin des publications pour cette année.

Le temps d’un petit bilan s’impose, donc 🙂

2016 fut une magnifique année, riche en belles rencontres et en projets passionnants avec pas moins de 22 publications, tous supports et registres confondus : web, papier & numérique. 1 roman, 1 recueil de nouvelles, (17 nouvelles publiées en tout). 11 dans différentes anthologies collectives et 6 dans mon recueil fantastique De Cendres et d’écarlate.

Sans oublier, côté poésie, plusieurs prix et distinctions obtenus dans différents concours et de nombreux haïkus, tankas et poèmes publiés dans différents ouvrages de poésie, revues comme recueil.

Bref, ce fut une année de folie ! Je n’en reviens pas ! J’ai été très chanceuse et gâtée !

UN ÉNORME MERCI A MES RELECTRICES-CORRECTRICES DE CHOC POUR LEUR AIDE PRÉCIEUSE ET LEURS CONSEILS : Claude B, Françoise Grenier-Droesch, Elisabeth Hespel et…ma maman Martine Duc !

Grand MERCI également aux maisons d’éditions qui m’ont permis de concrétiser mes projets, à leurs directeurs/trices et à leurs directeurs de collection qui m’ont fait confiance en collaborant avec moi J

Sans oublier mes lectrices et lecteurs qui me permettent de vivre mon rêve d’auteur !

2016 fut vraiment pour moi une année exceptionnelle, un très grand cru. Et autant dire que je doute fort que 2017 puisse l’égaler 😉

Par ailleurs, chose également très positive, 2016 m’a fourni moult occasions de confronter ma plume à de nouveaux défis d’écriture, notamment en me frottant à des regostres littéraires inédits pour moi : policier,  histoire pour jeunes enfants, romance… avec plus ou moins de réussite mais toujours un égal plaisir d’écriture

Publications papier :

Roman

En point d’orgue, la parution en avril de mon premier roman fantasy pour la jeunesse et les adultes, La Geste de Foudrenacre, chez RroyZz Éditions :

(13 euros)

http://www.rroyzzeditions.com/index.php?id_product=50&controller=product&id_lang=2&search_query=la+geste+de+&results=2

Recueil de nouvelles

Autre grand bonheur en août dernier avec la parution de mon premier recueil de nouvelles fantastiques /SF intitulé De Cendres et d’écarlate aux Éditions Unicité.

(16 euros)

http://www.editions-unicite.fr/auteurs/DUC-Helene/De-cendres-et-d-ecarlate/index.php

Deux belles occasions qui me sont offertes de concrétiser mon rêve d’enfant : devenir un écrivain publié et pouvoir partager mes mots avec le plus grand nombre

Nouvelles publiées en anthologies collectives

Beaucoup beaucoup de très belles satisfactions avec pas moins de 11 nouvelles retenues dans diverses anthologies chez différentes maisons d’édition

En numérique :

En février paraît ma première publication numérique de l’année 2016 avec la sortie de ma nouvelle Hellequinade dans l’anthologie La chasse volante, tome 1 chez L’ivre-Book.

Pour l’acheter : https://ivrebook.wordpress.com/2016/02/19/la-chasse-volante-anthologie-vol-1

Mars débute très bien avec la sortie du livre multilingue (français, anglais, italien, espagnol, arabe…) Fables sans frontières. Ma nouvelle Farah la fourmi y figure parmi beaucoup d’autres. Pour rappel les bénéfices des ventes du livre sont reversés à une association œuvrant en faveur des enfants réfugiés.

Il est toujours en vente sur le site des Éditions Alcyone (site en italien) : http://shop.alcyone.it/ au prix spécial de 3,49 € * au lieu de 4,49 €. Mais également sur toutes les librairies en ligne (Amazon, Apple Store, IBS, et plus de 80 bibliothèques).

Au rayon distinctions, j’apprends en ce joli mois de mai que ma nouvelle Un dragon entêté s’est classée troisième du concours Fée, dragon & carotte organisé par le salon littéraire Le Dormantastique : Page officielle https://www.facebook.com/leDormantastique/?fref=nf

En papier

C’est en mai que paraît ma première publication papier de l’année avec l’anthologie collective Tant que le loup n’y est pas chez Otherlands dans la collection Otherlands Continuum, où figure ma nouvelle Loup où es-tu ?

Juin enregistre deux jolies parutions supplémentaires avec la publication de ma nouvelle policière Un inuit au sang chaud au sein de l’anthologie Le Polar… là-bas aux Éditions du Valhermeil (en avril, ma nouvelle Un inuit au sang chaud s’était retrouvée choisie parmi les neufs finalistes du concours de nouvelles policières de Bessancourt Le Polar… là-bas dont le jury était présidé par le grand Manook, auteur de l’excellent roman Yeruldelgger publié chez Albin Michel et couronné par de nombreux prix) et de ma nouvelle La traque dans l’anthologie Une goutte de trop chez Entr’ouvert, collectif d’auteurs.

Juillet m’offre l’immense bonheur de voir ma nouvelle policière Sur la corde raide avoir les honneurs du très beau sommaire de l’anthologie Dimension Meurtres Impossibles chez Rivière Blanche en compagnie de seize talentueux auteur(e)s.

Mais également de voir ma toute première nouvelle pour enfants de dix à douze ans Le sortilège du Patapaf figurer en bonne compagnie dans l’anthologie Antho-noire pour nuits de pleine lune publiée par Les Lithaniennes !

Octobre est le mois de sortie du recueil de nouvelles Les femmes nous parlent, écoutons-les contenant mon texte Être une femme chez Phénix d’Azur Éditions. Disponible en version papier et livre audio sur ce lien : http://www.phenix-azur.com/100-femmes.html

Novembre voit la parution de deux de mes nouvelles dans deux anthologies collectives. D’abord, la nouvelle fantastique/horrifique Un lointain souvenir de peau dans Démentia publiée aux éditions Les Occultés (en vente sur : http://lesoccultes.com)

Ensuite de ma nouvelle policière Témoin indésirable dans l’anthologie Nu sur le balcon chez Séma Éditions.

En papier et en numérique : http://www.sema-diffusion.com

En décembre, Décorporation (une courte nouvelle SF) se retrouve au sommaire de l’anthologie-hommage à Mary Shelley Il faisait presque noir parue chez Souffle Court Éditions. N’hésitez pas à passer commande ici : http://www.soufflecourt.com/commande

Côté poésie

Malgré moins de temps pour m’adonner à l’art de la poésie et notamment à celui du haïku, l’année 2016 fut tout de même étonnamment propice à de jolies surprises.

Prix et récompenses

En janvier 2016, j’obtenais avec émotion une mention honorable catégorie internationale au 19ième concours Mainichi (Japon) sur 25 000 haïkus reçus.

http://mainichi.jp/english/articles/20160129/p2a/00m/0na/002000d

En mars, j’ai la surprise de remporter le deuxième prix du concours de haïkus sur le thème Nuit (catégorie + de 14 ans) organisé par la médiathèque de Cergy.

http://www.cergytheque.fr/concours-haikus-les-laureats-1262

En mai, je suis en joie de recevoir un beau diplôme émanant de l’Ambassade du Japon au Sénégal et signé de la main de Monsieur l’Ambassadeur TAKASHI KITAHARA himself pour me récompenser de mon Prix Spécial pour la participation étrangère au 29ème concours de Haïku de l’Ambassade du Japon.

Suivi quelques jours plus tard d’une autre très jolie nouvelle avec l’obtention d’une mention honorable au Prix Jocelyne Villeneuse 2016 (Canada).

En juillet, une belle surprise me vient d’Espagne ! J’apprends que j’ai remporté le Prix spécial de DASSAI au troisième concours de haïku Japón Tsunenaga Hasekura (Section Europe) organisé en Espagne. 1000 haïkus reçus de 40 pays !

http://haikusenalbacete.blogspot.fr/2016/06/ganadores-3er-premio-de-haiku-por-japon.html

En octobre, un autre de mes haïkus est retenu parmi la sélection finale des trente oeuvres qui figurent dans le recueil « Le chemin » éditée par les Adex à l’occasion du concours poétique 2016.

Publications poétiques

En février, je suis très émue de figurer dans le numéro 27 de la Revue du Tanka francophone publié en hommage aux victimes des terribles attentats de novembre à Paris. Au sommaire, deux de mes tankas et un haïku.

En mars, j’ai le bonheur de figurer au sommaire d’une belle anthologie poétique sur le thème de la différence intitulée À une différence près publiée aux Éditions Unicité avec une série poétique nommée Tankas de la différence.

Pour le commander : http://www.editions-unicite.fr/auteurs/Les-Sens-Retournes/a-une-difference-pres/index.php

En avril, je suis très heureuse (et touchée) d’avoir trois de mes haïkus publiés dans le numéro 52 de la revue Gong sur le très beau thème de l’intime.

En juin, 4 de mes tankas ont les honneurs de la revue du tanka francophone de juin dont un coup de cœur du jury pour celui-ci :

Ce halo d’aurore

autour des belles de jour

ruisselantes de nuit

juste ton regard sur moi

et tous mes doutes s’éteignent

En juillet, je suis heureuse d’avoir trois de mes haïkus sur le thème « Livre » publiés dans le numéro 52 de la revue francophone Gong.

Depuis septembre, vous pouvez également retrouver une sélection de mes haïku sur le thème du voyage dans l’anthologie florilège 2016 Voyages Voyages édité par Les Dossiers d’Aquitaine.

Lien pour commander votre exemplaire :http://www.ddabordeaux.com/…/n…/anthologies/voyages-voyages/

Jolie joie en octobre que de retrouver trois de mes haïkus Page 40 du numéro 53 de la revue poétique Gong dont le thème était « L’amitié ».

Sans oublier mon bonheur intense de retrouver mes trois haïku sur le thème – L’art du kireji – dans la sélection du jury du concours AFH 2016.

En novembre, je fête la parution du recueil « Zestes d’orange », collectif édité par l’AFH et Renée Clairon mais aussi du recueil collectif de Tankas Amoureuses aux Éditions d’un jardin,  Collection Cahiers de poésie brève.  En cliquant sur le lien suivant ou bien en le copiant dans votre navigateur, vous serez directement mis en relation avec le site marchand :

https://www.amazon.fr/dp/2955399922/ref=sr_1_1?s=books&ie=UTF8&qid=1482167364&sr=1-1&keywords=amoureuses+alhama+garcia

 

[Ouverture des souscriptions] Il faisait presque noir, anthologie collective hommage à Mary Shelley, chez SouffleCourt Éditions

ilfaisaitpresquenoir
Vous pourrez retrouver ma nouvelle SF Désincorporation dans le recueil Il faisait presque noir, hommage à Mary Shelley et son célèbre Frankenstein.
N’hésitez pas à précommander pour recevoir ces trois fabuleux ouvrages et les placer sous le sapin 🌲
Nous vous invitons à bénéficier jusqu’au 20 décembre inclus d’une vente en souscription des ouvrages à paraître en décembre. Ces ouvrages vous seront livrés avant Noël.
TARIFS Souscription
Il faisait presque noir, hommage à Mary Shelley
Collectif
Prix souscription 10 euros , prix public 12 euros
La formule pour cette souscription est simple :
1) Achats groupés frais de port inclus
2) Offres réservées jusqu’au 20 décembre 2016 envois réalisés entre le 15 et le 20 décembre
3) Après le 20 décembre les ouvrages seront accessibles à l’achat sur le site WEB au prix public
Les achats se font depuis le site internet :
*Les paiement se font depuis un compte Paypal ou en donnant un numéro de carte bancaire.
Pour les réfractaires au paiement en ligne, il vous est possible de passer une commande par mail avec envoi d’un chèque
Adresse : Souffle court éditions, 216 Impasse du Teura, 38190 BERNIN