[Parution à venir] L’anthologie féline de haïkus « Chat Pouch » sortira en juin chez Pippa Editions !

C’est officiel : l’anthologie sur les chats coordonnée par Daniel Py et illustrée par François Pouch (d’où son titre « Chat Pouch » ) paraîtra en juin prochain aux éditions Pippa (www.pippa.fr). Elle donnera à savourer 160 haïkus de 36 auteur(e)s dont 13 des miens.

On s’en lèche les babines par avance ! 😉

Publicités

[Recension] Jolie critique de L’Instant Fugace 2 par le blog Les Belles Phrases

instant fugace 2

L’INSTANT FUGACE 2

Collectif

Jacques Flament Editions

En musique on parlerait d’une compile à laquelle ont participé divers interprètes mais, en l’occurrence, il s’agit de littérature, c’est donc un recueil que Jacques Flament a eu la bonne idée de produire en rameutant quatre-vingts auteurs gravitant autour de sa maison d’édition. Au cours de ma lecture, j’ai ainsi rencontré des amis que je connais depuis un bon bout de temps maintenant, comme Éric Allard qui a l’honneur d’introduire ce recueil avec son complice Denys-Louis Colaux, des gens que je connais un peu, des gens que j’ai déjà lus ailleurs, et beaucoup d’auteurs dont je n’avais même jamais entendu parler. Jacques Flament ne leur a imposé qu’une seule contrainte, celle de la longueur : une demi page par texte sachant que certains ont eu droit à deux ou trois contributions.

Apparemment, il leur a laissé la liberté du sujet, leur demandant simplement, comme il l’a écrit sur la quatrième de couverture de saisir l’instant fugace où l’inspiration submerge l’auteur, où la muse se fait trop pressante pour ne pas céder à son insistance.

« L’instant fugace, c’est l’urgence qui s’impose en quelques phrases, l’évidence du texte fugitif qui éclaire, questionne, étonne, déconcerte ».

Chacun a donc choisi son thème, son message, son image, sa réflexion… et étonnement, même s’il existe une grande diversité entre tous les textes proposés, certaines constances apparaissent comme un fil rouge qui relierait les muses de tous ces auteurs. Comme la fille qui « a coincé le billet le long de sa cuisse, entre la fatigue et la misère », bon nombre de textes évoluent entre cette misère et le désespoir, entre la fatigue et la tristesse, entre la solitude et la peur et entre la vieillesse et la mort qu’elle annonce. Il reste tout de même une place pour l’ironie, la fantaisie, le surréalisme voire le burlesque…

De même si chacun a son style, Terpsichore n’est jamais bien loin, soufflant l’inspiration du poète au creux des oreilles des auteurs pour donner la couleur, comme disent les musiciens, à ce recueil, une couleur agrémentée de jolies images, « Il fait nuit sur la ville. Il fait peur dans mon cœur », de formules de style bienvenue, « Partage de l’argenterie et des vieux griefs » et des raccourcis saisissants, « Le lendemain, il prit le train et descendit entre deux stations ».

Mais ce que je retiendrai avant tout, c’est que ces auteurs, et leur éditeur, sont des amoureux des mots comme l’a si bien écrit l’un d’eux à qui je laisserai ma conclusion :

« Ah tes mots ! Ils restent coincés dans ta bouche, tes mots. Tu les mastiques, tu les mâches, tu les mâchonnes et tu les mâchouilles … Tes mots, on dirait des oisillons cramponnés aux brindilles de toi qui n’osent pas sortir du nid douillet de ta pensée ».

Le livre sur le site des Editions Jacques Flament

L’INSTANT FUGACE 1

Lien de l’article

http://lesbellesphrases.skynetblogs.be/archive/2018/03/25/2018-lectures-printanieres-court-tout-court-8813866.html

[Anniversaire de parution] L’anthologie A une différence près aux Editions Unicité

aunedifference

Une parution datant déjà de deux ans mais dont des exemplaires restent disponibles aux Editions Unicité, n »hésitez pas à vous le procurer. Vous pourrez (entre autres) y retrouver ma série de tankas consacrés au thème de la différence dont je vous offre un extrait :

Presque pleine lune
mon visage qui s’abaisse
vers le nourrisson
sa couleur, la mienne, qu’importe
nous sommes mère et fils

Ouvrage collectif par l’association Les Sens Retournés

L’association Les Sens Retournés vous présente neuf auteurs : Assia-Printemps Gibirila, Agnès Marin, Ceejay, Guillaume Charpeau-Helie, Agnès Doliguez, Hélène Duc, Brigitte Luquet, Nathalie Marie, Patrick Simon, qui chacun ont pris la plume afin de restituer leur vision de « la différence », au travers de leurs styles poétiques, suite à un appel à écriture lancé en 2015.

L’association Les Sens Retournés valorise les créations d’artistes d’ici et d’ailleurs par l’écriture, la musique et le visuel.

Elle diffuse une revue électronique trimestrielle ainsi que divers ouvrages collectifs issus des concours annuels de poésie ou de ses appels à textes.

Pour tout contact : lessensretournes@aol.fr

L’illustration à l’aquarelle est de Nathalie Dhénin

Pour le commander : http://www.editions-unicite.fr/auteurs/Les-Sens-Retournes/a-une-difference-pres/index.php

 

[Parution prochaine] Le haïku à la lumière du braille sortira le 8 septembre

.facebook_1520881423923.jpg

La culture de l’art et les Éditions Renée Clairon présentent l’oeuvre poétique Le haïku à la lumière du braille, créée à la suite du concours international de poésie Louis Braille : « Le Haïku à la lumière du braille » organisé sous la présidence du musée Louis Braille de Coupvray en France.

Le livre regroupe 63 haïkus sur le thème de la cécité.

La première édition de ce collectif sera présentée au public le 8 septembre 2018.

 

[Sélection] Revue poétique Graines de vent thème EMPREINTES

Encore une bonne nouvelle : je serai présente dans le prochain numéro de la Revue poétique Graines de vent intitulée EMPREINTES avec mes haïkus 🙂

EMPREINTES

4ieme de couverture

Dans cette anthologie, haïkistes et illustrateurs ont pour commune ambition de laisser leurs EMPREINTES, traces d’ art et de vie, pour mémoire…
Toute empreinte constitue le reste et l’indice d’un impact: bouleversements géologiques et stellaires, résidus de passages animaux et humains.
Dans le domaine biologique, visuelle, sonore ou olfactive, elle s’avère avant tout moyen de communication.
Sublimée chez l’homme, elle peut s’ériger en véritable signe: gravures, calligraphies et diverses empreintes de civilisations souhaitant marquer fortement leur passage terrestre, tandis que d’autres au contraire auront fait le choix de l’effacer afin de ne pas troubler la pureté originelle.
L’art du haïku se tient certainement dans l’entre-deux, à mi-chemin entre le vide et le plein: infime empreinte sensorielle, poétique et énergétique du grand champ de la matière et de ses au-delà…

Parution à venir.

[Prix & distinctions] 2 nouvelles nommées au Prix Rosny aîné 2018

Je découvre avec stupéfaction (et une joie indicible) que deux de mes nouvelles concourent au Prix Rosny aîné 2018 !

Il s’agit des nouvelles suivantes :

Mise au vert in Les OGM et après.

La terreur dans ses ténèbres in Sur les Traces de Lovecraft – volume 1

Si vous avez lu et apprécié ces nouvelles, n’hésitez pas à voter pour elles jusqu’au 21 mai.

Comment voter ? C’est tout simple :

Les votes sont à envoyer par mail avec en objet : Liste nouvelles

à : joseph.altairac@wanadoo.fr,

En collant les informations suivantes à l’intérieur du message :

• DUC Hélène : Mise au vert (in Les OGM et après…, ARKUIRIS),

• DUC Hélène : La Terreur dans ses ténèbres (in Sur les Traces de Lovecraft – volume 1, NESTIVEQNEN),

Merci d’avance! 😊

[Critiques/Recensions] « Sur les traces de Lovecraft » Volume 1

Sur les traces de Lovecraft

Pour l’acheter : Editions : Nestiveqnen – 408 pages 

L’anthologie « Sur les traces de Lovecraft » fait beaucoup parler d’elle (et plutôt en bien) : voici la liste des recensions disponibles ;

Volume 1 :

– http://lemontdesreves.fr/sur-les-traces-de-lovecraft-volume-1-pari-reussi/

– https://www.facebook.com/tepthida.hay/posts/443776262718656

– https://lebibliothecaire.blogspot.fr/2017/12/

– https://aupaysdescavetrolls.wordpress.com/2018/01/24/sur-les-traces-de-lovecraft-vol-1/

Sur les 2 volumes :

– http://wagoo.free.fr/spip.php?article2696

Je vous souhaite une excellente lecture,

[Sélection] Recueil collectif Le haïku à la lumière du braille.

.facebook_1520881423923.jpg

 

Encore un très beau projet à paraître en septembre prochain aux Éditions Renée Clairon auquel j’aurai l’honneur de prendre part : Le haïku à la lumière du braille, anthologie Hommage à Louis Braille.

Ce recueil innovant regroupera une quarantaine d’auteur(e)s, leurs textes sur le thème du handicap visuel et leurs traductions en braille.

Une grande première qui, je l’espère, fera date et inspirera d’autres belles initiatives dans le domaine du handicap.