[Parution] Des voisins… d’Enfer disponible chez Évidence Éditions

Lecteurs de 7 à 117 ans, n’hésitez pas à découvrir mon nouveau roman jeunesse fantastique qui vient de paraître dans la collection Farfadet chez Évidence Éditions :

Des voisins… d’Enfer.

80 pages.

Version Brochée 8€. Ebook 2€99

Lien d’achat :

https://www.evidence-boutique.com/farfadet/des-voisins-d-enfer

Résumé :

Salut, je m’appelle Lukas Jenkle, j’ai treize ans et, cette nuit, je vais vivre l’aventure la plus terrifiante de toute ma vie ! C’est sûrement le prix à payer, lorsqu’on habite à côté d’une vieille famille de sorciers, aux ancêtres réputés pour leur cruauté (les Báthory, ça vous dit quelque chose ?).

Adaptés aux lecteurs dyslexiques

Ean13:
9791034808090

Isbn:
979-10-348-0809-0

Publicités

[Parution] Des voisins… d’Enfer chez Évidence Editions

37097392_2239276396302933_4128860990605361152_n

C’est avec plaisir que je vous présente la couverture de mon nouveau roman jeunesse fantastique « Des voisins… d’Enfer » à paraître prochainement en version papier et en numérique dans la collection Farfadet chez Évidence Éditions. J’espère qu’elle vous plaît ? C’est une création de la talentueuse Maïka.

Résumé :

Salut, je m’appelle Lukas Jenkle, j’ai treize ans et, cette nuit, je vais vivre l’aventure la plus terrifiante de toute ma vie ! C’est sûrement le prix à payer, lorsqu’on habite à côté d’une vieille famille de sorciers, aux ancêtres réputés pour leur cruauté (les Báthory, ça vous dit quelque chose ?). Surtout quand ces dangereux voisins décident d’organiser une grande fête dans leur jardin pour célébrer le Sabbat de Lughnasadh avec tous leurs copains, as de la baguette magique ! Vacarme et nuit blanche assuré ! Mais cette fois, ça ne va pas se passer comme ça, râle mon père, furieux de ne pas pouvoir dormir. Cette fois-ci, ces enquiquineurs vont l’entendre ! Foi de Jenkle ! Et le voilà qui part se plaindre auprès des fêtards… à ses risques et périls car il ignore qu’une très mauvaise surprise l’attend à l’intérieur de la maison… Pauvre papa ! S’il avait su quel danger le guettait, il aurait vite fait demi-tour, croyez-moi !