[Pub] Idées de cadeaux de Noël :)

Pensez à vos cadeaux de Noël 🙂

Poésie, nouvelles fantastiques, SF, contemporaines… cette année, offrez des livres ! 🙂

Toujours disponibles à l’achat chez les différents éditeurs, les sites marchands (amazon, fnac, …) et sur commande chez les libraires 🙂

AFH Éditions

soltice-libellules-2012-1

Juillet 2012
Le quadrille des libellules. Hélène Duc
Collection solstice AFH
ISBN 978-2-9522178-6-6

Pour commander les livres de nos publications : assfranchaiku@yahoo.fr

 Éditions Unicité

couverture_400px

Format 15 x 21 – 44 pages
ISBN 978-2-919232-68-0

9.00 euros

Pour commander : http://www.editions-unicite.fr/auteurs/DUC-Helene/silence-autre-rive/index.php

couverture_400pxegarer

Format : 15 x 21
Nombre de pages : 84
ISBN/EAN : 978-2-37355-021-4

 

13 euros

Pour commander : http://www.editions-unicite.fr/auteurs/DUC-Helene/Egarer-la-lenteur/index.php

 

Éditions D’un jardin

514Cim8hznL._SX331_BO1,204,203,200_

Éditions du chat noir

montres-enchantees

Pour commander : http://editionsduchatnoir.com/shop/fr/anthologies/38-montres-enchantees.html

Chez RroyzZ Éditions

58-large_default

Pour commander : http://www.rroyzzeditions.com/index.php?id_product=38&controller=product&id_lang=2&search_query=La+melodie+de+&results=3

L’intégrale Tome 1 + Tome 2

59-home_default

Pour commander : http://www.rroyzzeditions.com/index.php?controller=search&orderby=position&orderway=desc&search_query=La+m%C3%A9lodie+de+&submit_search=

Souffle Court Éditions

Sortie nationale le 2 décembre 2015

Couv Renaissances1

Pour pré-commander : http://www.soufflecourt.com/commande

 

Publicités

[Chronique blog] Critique de l’Anthologie « Maisons Hantées » des Éditions Luciférines par le blog L’antre du poulpe

couverture-mh-252x350

Merci à Poulpinet du blog littéraire L’antre du poulpe pour cette superbe chronique de l’anthologie Maisons Hantées des Éditions Luciférines dirigée par Barbara Cordier.
L’une des plus riches, documentées, fouillées et profondes que j’ai pu lire à ce jour sur cette belle anthologie.

Retrouvez cette superbe critique dans son intégralité en suivant ce lien :
https://poulpinounet.wordpress.com/…/maisons-hantees-des-e…/

Un merci particulier pour cette sympathique critique de ma nouvelle.

Dans le placard d’Hélène Duc

Hélène Duc tient plus de la poète que de l’auteur de proses fantastique. Elle a reçu plusieurs distinctions, rédige Haïku et nouvelles, qui ont donné naissance à deux recueils. Elle est également détentrice d’un Master II en lettre modernes, et est auteure d’un mémoire sur la vision de la femme dans la littérature fantastique du XIXe siècle.

Voici un texte à la lecture plus simple, puisque rédigé en fonction des pensées d’une enfant de neuf ans. Elle attend le retour de son père policier en s’occupant des affaires de la maison, telle une grande personne. Mais la nuit vient, et elle est encore seule. Les peurs que nous imaginons imprégner une petite fille ne ressortent pas. S’il n’y a pas de figure rassurante auprès d’elle, si elle n’a pas peur des monstres, c’est parce qu’elle a grandi trop vite afin de remplacer sa mère décédée. Elle se réfugie dans ses pensées naïves pour ne pas voir le danger. Angoissés, nous l’imaginons à sa place. Elle joue, et nous, nous voyons se profiler une horreur. Pour nous, la maison se transforme. Elle est habitée par des créatures effrayantes. Nous prenons sa place d’enfant. La petite est étrange, elle ne raisonne pas comme une personne complète. Ses notions de bien et de mal sont bien différentes des nôtres, car, pour elle, tout ce qui contrarie son raisonnement est mauvais. Ou alors, cela n’existe pas. Elle suit ses propres règles que la routine lui a apprises. Ce texte naïf est bien plus malsain que nous le pensons. La gamine est suspecte. Le comportement de son père et de ses collègues également.
Les évènements semblent être déformés par les perceptions de la petite. Plus nous avançons dans le texte, plus la vérité se fait attendre. Dans cette courte nouvelle, c’est à la toute fin qu’elle nous sera révélée. L’auteur y parvient par des chemins détournés, allongeant des paragraphes à propos de détails du quotidien qui alimentait le bonheur de la famille lorsqu’elle était unie. Et notre angoisse grandit, nous sommes nous-mêmes dans l’attente. Nous ne savons rien de ce qu’il se passe, ainsi maintenus dans l’ombre. Qu’est-ce qui se cache dans le placard, et derrière ? Où se trouve le monstre ?

[Critique] Égarer la lenteur par le haïjin Jean-Paul Gallmann

Merci à Jean-Paul Gallmann pour cette belle critique constructive de mon recueil  de haikus et de brefs Égarer la lenteur, parue en octobre dernier aux Éditions Unicité.

J’ai finalement terminé ton recueil de haïkus en les dégustant lentement –pourquoi d’ailleurs
« égarer » ? On n’est peut-être pas obligé de le savoir.

Tes haïkus sont de facture classique même si le 5/7/5 qui fait débat n’est pas du tout systématique, priorité est donnée à la fluidité des trois éléments et j’ai partout apprécié la pause respiratoire entre ces éléments.

J’aurai beaucoup appris notamment sur le plan du caractère suggestif, subtile des images moi qui avec ma courte expérience et sans avoir lu d’ouvrage théorique ai tendance
à être trop direct et descriptif. Il y a beaucoup de haïkus très forts émotionnellement et beaucoup de belles trouvailles.

J’aurais juste une petite réserve qui ne concerne pas que tes haïkus  sur l’utilité dans certains de l’indication de saison. Et parfois (rarement)on peut se demander si telle coïncidence n’est pas un peu une construction de l’esprit, presque trop belle – exemple :
« grève ouvrière/ le graffiti d’une abeille/sur le mur d’usine ».

Un péché mignon que nous avons tous. J’ai été enchanté d’entrer dans ton univers, des drames évoqués avec la force de la discrétion et les détails sur lesquels se posent tes sens. Bravo Hélène !

[Souscriptions ouvertes] [Á paraître] « RENAISSANCES », recueil de nouvelles collectif chez Souffle Court

Couv Renaissances1

Bonjour à toutes et tous

En ce onze novembre, j’ai le bonheur (et le plaisir) de vous annoncer l’ouverture des souscriptions pour le recueil collectif de nouvelles RENAISSANCES à paraître chez Souffle Court Éditions le 12 décembre prochain au prix public de 12 euros. Ma nouvelle LA GOMME y figure en très bonne compagnie.
En profitant de cette offre de souscription dès maintenant vous pourrez obtenir – 25 % sur l’achat de l’ouvrage RENAISSANCES soit un prix de vente de 9,00€ au lieu de 12,00€. (Frais de port gratuits pour toute commande de 3 livres du catalogue de Souffle Court Editions.
Le bon de commande en ligne : http://www.soufflecourt.com/commande
Les souscriptions sont ouvertes jusqu’au 12 décembre 2015. Passé ce délai, le prix d’achat du recueil sera de 12€.
Profitez-en vite et n’hésitez pas à relayer cette offre auprès de tous os ami(e)s et via vos réseaux sociaux. https://www.facebook.com/soufflecourt.editions
Merci d’avance
Bises, Hélène
Quelques informations sur l’ouvrage

Format Poche,
294 pages,
prix public 12 euros,
prix souscription 9 euros.

[Publication] « Haikus d’automne: cahiers de poésie (brève) » aux Éditions D’un Jardin

Vous pouvez retrouver une vingtaine de mes haïkus sur l’automne dans ce très beau recueil qui vient de paraître aux Éditions D’un Jardin.

Le recueil est disponible sur Amazon : http://www.amazon.fr/haikus-dautomne-cahiers-po%C3%A9sie-br%C3%A8ve/dp/2955399914/ref=sr_1_2?ie=UTF8&qid=1446544548&sr=8-2&keywords=alhama+garci

et à commander à cette adresse : dunjardinautomne@yahoo.fr

514Cim8hznL._SX331_BO1,204,203,200_

  • 172 pages
  • 15,81 euros.
  • Editeur : Editions D’un Jardin; Édition : 1 (26 octobre 2015)
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2955399914
  • ISBN-13: 978-2955399910
  • Dimensions du produit: 15,2 x 1,1 x 22,9 cm